Echanges délégation de la CEDEAO et CNSP : Des compromis mais les discussions se poursuivent ce lundi

24/08/2020

La délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) sont parvenus, dimanche, à des points de compromis mais poursuivront leurs discussions, lundi, a déclaré le médiateur de l’organisation sous régionale, l’ancien chef d’Etat nigérian, Goodluck Jonathan.

« Nous avons pu nous entendre sur certains points, mais pas encore sur l’ensemble des points de discussions », a dit à la presse M. Jonathan, au deuxième jour de sa mission, au sortir de la rencontre qui a duré toute la journée au ministère de la Défense et des anciens Combattants.

Le porte-parole du CNSP, le colonel-major Ismaël Wagué, a abondé dans le même sens. « On a eu des points de compromis sur certains aspects. Et la négociation va continuer demain », s’est-il brièvement adressé à la presse.

Le chef de la délégation de la CEDEAO a laissé entendre que l’organisation sous régionale ainsi que le CNSP veulent, tous, que le Mali aille de l’avant. Cependant, il a déclaré qu’ils n’ont pas pu se mettre d’accord sur certains sujets qu’il n’a pas précisés. Encore moins les points d’accord.
Cette deuxième rencontre n’a pas permis aux deux parties de s’entendre sur tous les points. Après une journée d’échanges, elles ont décidé de reprendre le dialogue lundi.

La délégation de la CEDEAO, conduite par Goodluck Jonathan et arrivée, au Mali, samedi, avec pour objectif de constater l’évolution de la situation politique dans le pays marquée par la démission, mardi, de l’ex président Ibrahim Boubacar Keïta, prolongera donc son séjour.

Par ailleurs, l’envoyé de la CEDEAO a estimé que l’élément important pour eux dans « des situations du genre est de savoir comment, stratégiquement, avancer et sortir de l’impasse ». « Donc, on peut toujours discuter, débattre de la voie à suivre, pour savoir quelle situation trouver et mettre d’accord toutes les parties prenantes », a-t-il ainsi soutenu.

Selon le programme, les discussions approfondies entre la mission de la CEDEAO et le CNSP pour sortir le Mali de l’impasse devraient prendre fin lundi et au ministère de la Défense et des anciens Combattants afin que notre pays sorte de l’impasse.

Les chefs d’État de la CEDEAO se réuniront, en principe, mercredi 26 août prochain, par visioconférence sur le Mali. Le rapport de mission sous régionale à Bamako doit leur servir de base à d’éventuelles décisions sur la crise malienne.
Amap.ml


E-mail: lejecom@lejecom.com